The AIIC Sign Language Network brings together AIIC members in the various regions of the Association who act as contact persons in matters relating to conference interpreters working with one or more sign languages.

The network is also in contact with professional associations of sign language interpreters. One particular form of cooperation is interpreter training.

Le réseau Langues des signes de l'AIIC rassemble des membres des différentes régions de l'Association qui font office de personnes de contact pour les questions relatives aux interprètes de conférence travaillant avec une ou plusieurs langues des signes.

Le réseau entretient également des relations avec les associations professionnelles des interprètes en langues des signes. Une collaboration s'est établie en particulier dans le domaine de la formation des interprètes.


History

During the Assembly held in Nice in January 2009, the International Association of Conference Interpreters (AIIC) set up the Sign Language Network, a group entrusted with the task of exploring the possibility of creating links with sign language interpreters (SLI). Owing to the many nationalities represented by AIIC members, the first meeting of the group provided a valuable exchange of views enabling us to examine the situation of sign language and the interpretation into sign language in various countries: Australia, Austria, Belgium, Canada, Estonia, France, Germany, Italy, Portugal, Scotland, Switzerland  and USA. The aims of this international network are:

  1. Taking stock of sign language interpreting in various countries based inter alia on the following elements (national level)
    • legal status of sign language diffusion of sign language (schools, theatres, cinemas..)
    • SLI training (interpreting schools, universities…)
    • national SLI associations recognition or certification of  the SLI profession.
  2. Establishing contact with SLI schools, local and national SLI associations and with the International and the European SLI Federations.
  3. Referring requests received by AIIC for SLI to the relevant local or national associations through the “SLI contact” members of AIIC.
  4. Exploring the validity and the feasibility of accepting sign language (starting with national sign languages) as a conference language with a view to offering SLI the possibility to become members of AIIC, if they so wish.

During this meeting a discussion was already initiated on admission conditions for SLI.

Obviously the implementation of these aims can only be done in cooperation with the SLI associations, nevertheless the Sign Language Network is also anxious to consult the deaf community and their representatives (local or national associations), as well as the AIIC members, to ensure that the interests of the various stakeholders (interpreters and users of SLI services) are taken into account. Such is the role of the “SLI contacts” to create a link to these various groups.

Author: Jihane Sfeir 
Translation: George Drummond

Lors de son Assemblée mondiale organisée à Nice en janvier 2009, l’Association Internationale des Interprètes de Conférence (AIIC) a crée un groupe baptisé réseau langues des signes (Sign Language Network) chargé d’explorer les liens éventuels à établir avec les interprètes en langues des signes (ILS). Grâce à la diversité des nationalités des membres de l’AIIC, la 1ère réunion du groupe a donné lieu à un riche échange d’expériences qui a permis de passer en revue la situation de la langue des signes et de l’interprétation dans cette langue dans différents pays : États-Unis, Allemagne, Autriche, Écosse, Suisse, Belgique, Portugal, Italie, France, Estonie, Canada, Australie. L’objectif de ce réseau à vocation internationale est multiple :

  1. Dresser un tableau de l’interprétation en langues des signes dans différents pays en partant, entre autres, des éléments suivants (sur le plan national):
    • Situation juridique de la langue des signes
    • Diffusion de la langue des signes (Écoles, théâtres, cinémas..)
    • Formations d’ILS (Écoles d’interprètes, universités…)
    • Associations nationales d’ILS reconnaissance ou certification de la profession d’ILS" to replace by  "reconnaissance ou certification de la profession par les associations d'ILS".
  2. Établir un contact avec les école d’ILS, les associations locales et nationales d’ILS ainsi que les Fédérations internationale et européenne d’ILS.
  3. Transmettre les demandes d’ILS qui parviennent à l’AIIC aux associations nationales ou locales concernées, par le biais de membres de l’AIIC désignés « Contact-ILS ».
  4. Etudier le bien-fondé et la faisabilité de l’admission de la langue des signes (et, partant, des langues des signes nationales) comme langue de conférence en vue d’offrir aux interprètes de conférence en langues des signes qui le souhaitent la possibilité de devenir membres de l’AIIC.

Le débat a d’ailleurs déjà été lancé lors de cette réunion sur les conditions d’admission des ILS.

S’il est évident que la réalisation de ces objectifs ne peut se faire qu’à travers un dialogue avec les associations d’ILS, il n’en demeure pas moins que le réseau langues des signes est également très soucieux de consulter la communauté des sourds et ses représentants (Associations nationales ou locales), ainsi que les membres de l’AIIC eux-mêmes, en vue de s’assurer que les intérêts des différents partenaires concernés (interprètes, entendants et sourds) sont pris en considération. Telle est la fonction des « Contacts-ILS » chargés d’établir le lien avec ces différents groupes.

Rédaction : Jihane Sfeir